Customize

[Projet de loi] SOPA (USA)

Discussion in 'Anonymous Pour la Liberté d'Expression' started by Izula, Nov 29, 2011.

  1. Izula Member

    En Europe nous avons ACTA, aux USA ils ont SOPA.
    Certains se diront, mouais, osef des Américains, sauf que non.
    Mais il y aura des influences pour tout le monde.
    http://encyclopediadramatica.ch/SOPA
    • Like Like x 1
  2. anon-lib Member

    • Like Like x 1
  3. The Slaker Member

    Bonjour
    L'heure est grave
    Les USA prévoit de voter la loi SOPA qui leur permettra tout contenu dérogeant à leurs règles.
    Cette loi mettra en place un système qui reprend le principe de blocage des sites web et lien qui existe actuellement en Chine.
    Ce système pourra aussi purement et simplement supprimer des sites web !
    Elle sera voté sous prétexte de garantir les revenus des multinationales.

    Pour plus d'infos http://youtu.be/JhwuXNv8fJM, une vidéo de cynicalbrit (anglophobe s'abstenir)

    The Slaker
  4. Thierry L Member

    Il va falloir attendre la suite, il semble quand même que cela chauffe un peu ...

    cf. : http://www.lemonde.fr/technologies/...-de-sopa_1620374_651865.html#xtor=AL-32280308

    La Chambre des représentants repousse le vote de "SOPA"

    LEMONDE.FR | 19.12.11 | 13h43 • Mis à jour le 19.12.11 | 13h56
    L'examen du projet de loi américain SOPA (pour "Stop Online Piracy Act"), censé lutter contre les atteintes au droit d'auteur en ligne, a été interrompu, vendredi 16 décembre. Après une série de critiques, et une avalanche d'amendements déposés en fin de semaine dernière, la commission des lois du parlement américain a dû ajourner la procédure.

    Introduit à la Chambre des représentants fin octobre par le représentant républicain du Texas, Lamar Smith, le projet SOPA se donne pour objectif de lutter contre les contenus portant atteinte au droit d'auteur, y compris au-delà des frontières des Etats-Unis.

    Le projet de loi, soutenu par des députés républicains et démocrates, prévoit ainsi que des ayants droit puissent demander le filtrage DNS de tout site violant leurs droits. Ce type de filtrage est utilisé à grande échelle dans plusieurs pays autoritaires, dont la Chine, et empêche les machines qui aiguillent une requête sur le réseau de trouver certains sites. Parmi les mesures proposées, figurent aussi le déréférencement des sites de téléchargement direct ou de streaming sur les moteurs de recherche. Et certaines dispositions du texte envisagent aussi le gel des sources de paiement en ligne.
    NOMBREUSES CRITIQUES
    SOPA a suscité la colère de nombreux acteurs du Web, d'abord, parce qu'un projet similaire, PIPA (pour "Protect IP Act") est également en cours d'examen au Sénat américain. Mi-novembre, plusieurs poids lourds du numérique, dont Google, Facebook, Twitter, Yahoo! et eBay, se sont associés pour demander aux parlementaires américains de ne pas voter le projet de loi SOPA, un texte qui permettrait notamment le blocage direct des sites suspectés de faciliter le piratage.
    Selon les opposants au projet de loi, les conditions à remplir pour obtenir le blocage d'un site sont très simples : quelques liens pointant vers des contenus protégés pourraient suffire à obtenir son blocage complet.
    Les associations de protection de la vie privée en ligne, comme l'Electronic Frontier Foundation, ont également dénoncé dans SOPA une menace sur le "futur de l'innovation et sur la liberté d'expression en ligne". Le collectif La Quadrature du Net craint pour sa part l'arrivée de dispositions similaires en Europe. "Il est clair que les mesures incluses dans SOPA et PIPA seront bientôt discutées en Europe si rien n'est fait pour les arrêter", indique Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature, dans un communiqué.
    Pour les opposants au projet, la victoire devrait toutefois être de courte durée. Selon le site spécialisé Techcrunch, les débats autour du "Stop Online Piracy Act" pourraient reprendre dès le 21 décembre.
  5. LeJoker Member

    Il y a pas plus anticonstitutionnelle que cette idée à la base
    Si cette loi veut passer dans tous les pays du monde il faut qu'elle soit ratifié en tant que traité et donc qu'elle soit constitutionnel dans les pays auquel ils devraient s'appliquer.
    J'aime bien ces lois qui remettent la hiérarchie kelsenienne en doute, renversant l'ordre, la stabilité imposée par Kelsen, n'ont-ils pas oublié que la constitution est le texte ultime du pays ?
    Les Etats Unis, superpuissance mondiale, devraient arrêter immédiatement de se croire au dessus de tout le monde.
    • Like Like x 2
  6. Thierry L Member

    Pour l'instant, au titre du bilan provisoire du moment ; ils ont vérolé une bonne partie du monde avec :
    les hedges found, sont pris par les couilles par les chinois et il y a les nouveaux mouvements religieux aussi ...
  7. Vigdis Member

    http://www.numerama.com/magazine/21009-sopa-la-loi-anti-piratage-a-du-plomb-dans-l-aile.html
    • Like Like x 1
  8. Datalove Member

    • Like Like x 4
  9. Vigdis Member

    http://fr.locita.com/technologies/loi-et-poitique/que-se-cache-reellement-derriere-sopa/
    • Like Like x 1
  10. LeJoker Member

    On va arrêter les frais.
  11. lillylou Member

    en anglais.


  12. Roger.Guy Member

    Au state, ils ont la liberté d'expression et la liberté de conscience, en Europe, aussi normalement ; il est où le problème ?
    (à mon avis, là où "on" ne l'attends pas ; normal, sinon ce ne serait pas un problème ...)
  13. Ano'hymous Member

  14. lillylou Member

  15. LeJoker Member

    ça me rappelle l'ancien avatar de Vig tout ça.
  16. Vigdis Member

    Elle a mis deux photos d'A.E. et les deux je les ai eues en photo de profil oui :)
    • Like Like x 1
  17. lillylou Member

    Salve V



    "Ainsi parla Zarathoustra" ;)
    • Like Like x 1
  18. LeJoker Member

    Dans ce cas là, mieux vaut ne pas avoir de Loi SOPA. J'ai envie de poser cette question, ça fait quel effet de se faire avoir ? De se mordre sa propre queue ??


    http://www.numerama.com/magazine/21...-accuse-d-infraction-aux-droits-d-auteur.html
  19. LeJoker Member

    Et j'ajoute

    http://www.zdnet.fr/actualites/loi-...per-son-service-durant-12-heures-39767461.htm
    • Like Like x 2
  20. lillylou Member

    GREVE WEB CONTRE SOPA : 18 JANVIER 2012
    lien : http://sopastrike.com/

    [IMG]

    y en as qui vont perdre quelques milliers de millers
    • Like Like x 1
  21. Roger.Guy Member

    Idem.

    http://www.framablog.org/index.php/post/2012/01/17/wikipedia-blackout-sopa

    Blackout de la Wikipédia en anglais pour protester contre SOPA le 18 janvier 2012
    « Chers étudiants, faites vos devoirs à la maison avant mercredi car Wikipédia sera coupé du Net ce jour-là ». Tel est le tweet ironique envoyé par Jimmy Wales pour annoncer la fermeture totale de la version anglophone de Wikipédia demain, mercredi 18 janvier 2012, pour protester contre les mortifères lois SOPA et PIPA.
    Ce n’est évidemment pas lui seul qui a pris cette grave et sans précédente décision mais l’ensemble de la communauté, comme l’explique le message de la directrice générale de la Wikimedia Foundation Sue Gardner traduit ci-dessous par nos soins.
    Signalons que Framasoft se joindra également au mouvement, non seulement en guise de solidarité mais aussi voire surtout parce que nous pensons que ces lois américaines (à l’influence internationale) sont susceptibles d’impacter négativement l’ensemble d’Internet. Nous avions consacré une série d’articles à SOPA en décembre dernier (voir aussi le dossier de La Quadrature).
    À priori les wikipédias italiennes et allemandes participeront également, ne serait-ce que par un bandeau informatif, mais pas la francophone. Il semblerait que la communauté se soit réveillée trop tard pour en discuter, que pour certains ces lois sont lointaines et cet engagement « politique » en désaccord avec « le principe de neutralité ».
    C’est respectable mais pour ainsi dire dommage car il s’agit là d’un signal fort (et une bonne manière de sensibiliser d’un coup un grand nombre de personnes), sans oublier pragmatiquement que la majorité des serveurs sont aux USA et que ces lois peuvent brutalement couper les accès de la Wikipédia francophone aux Américains.
    .Wikipedia_SOPA_Blackout_Design_m.jpg
  22. Roger.Guy Member

    suite.....

    Blackout anti SOPA de la Wikipedia en anglais le 18 janvier

    English Wikipedia anti-SOPA blackout
    Sue Gardner, 16 janvier 2012 - Wikimedia Foundation
    (Traduction Framalang : Clochix, Poupoul2, DonRico)
    Aujourd’hui, la communauté Wikipedia a décidé de fermer la version anglophone de Wikipedia pour vingt-quatre heures, dans le monde entier, à partir de 5h UTC le mercredi 18 janvier. Cette fermeture est un acte de protestation contre deux propositions de loi aux USA – le Stop Online Piracy Act (SOPA) présentée à la Chambre des représentants, et le PROTECTIP Act (PIPA) au Sénat – qui, si elles étaient votées, endommageraient gravement l’Internet libre et ouvert, dont Wikipedia.
    Ce sera la première fois que la Wikipedia anglophone manifestera ainsi, et cette décision n’a pas été prise à la légère. Voici comment la présentent les trois administrateurs de Wikipedia qui ont animé la discussion de la communauté, au travers d’un extrait de la déclaration publique signée par NuclearWarfare, Risker et billinghurst :
    La communauté de la Wikipedia anglophone estime que ces deux lois, si elles étaient votées, seraient dévastatrices pour le Web libre et ouvert.
    Au cours des dernières soixante-douze heures, plus de 1.800 Wikipédiens ont participé à une discussion visant à définir les actions que la communauté pourrait vouloir entreprendre contre SOPA et PIPA. C’est de loin le plus fort niveau de participation à un débat jamais vu sur Wikipedia, et cela illustre combien les Wikipédiens se sentent concernés par ces propositions de lois. L’écrasante majorité des participants est favorable à une action de la communauté afin d”encourager une participation plus générale de la population contre ces deux lois. Parmi les propositions étudiées par les Wikipédiens, ce sont celles qui conduiraient à un « blackout » de la Wikipedia anglophone, conjointement avec des blackout similaires d’autres sites opposés à SOPA et PIPA, qui ont reçu le plus de soutien.
    Après un passage en revue détaillé de ce débat, les administrateurs chargés de le clore constatent un soutien solide des Wikipédiens du monde entier, et pas seulement aux États-Unis, en faveur d’une action. L’opposition principale à un blackout généralisé du réseau Wikipedia venait de membres de la communauté préférant que le blackout se limite aux visiteurs américains, et que le reste du monde ne voie s’afficher qu’un simple bandeau d’explication. Nous avons néanmoins relevé qu’environ 55% des Wikipédiens en faveur du blackout préféraient une action mondiale, nombre d’entre eux faisant part d’inquiétudes concernant des lois similaires dans d’autres pays.
    En prenant cette décision, les Wikipédiens essuieront des critiques pour avoir abandonné leur neutralité et pris un position politique. C’est une question justifiée et légitime. Nous souhaitons que les internautes accordent leur confiance à Wikipedia, et ne craignent pas d’être soumis à une quelconque propagande.
    Mais bien que les articles de Wikipedia soient neutres, son existence ne l’est pas. Comme l’a écrit récemment Kat Walsh, qui appartient au conseil d’administration de la Wikimedia Foundation, sur une de nos listes de discussion :
    Nous dépendons d’une infrastructure légale qui nous permet de publier nos sites. Et nous dépendons d’une infrastructure légale qui permet aussi à d’autres sites d’héberger du contenu produit par les utilisateurs, qu’il s’agisse d’information ou d’avis personnels. Le rôle principal des projets Wikimedia consiste à organiser et rassembler le savoir mondial. Nous l’intégrons dans son contexte et permettons à nos visiteurs de le comprendre.
    Mais ce savoir doit être publié à un endroit où tout un chacun peut y accéder et l’utiliser. Si ce contenu pouvait être censuré sans autre forme de procès, cela serait néfaste pour qui veut exprimer son opinion, pour le public, et pour Wikimedia. Si l’on ne peut s’exprimer que si l’on a les moyens d’affronter des défis juridiques, ou si une opinion doit être approuvée au préalable par quelqu’un qui les a, on ne trouvera plus sur internet qu’un même ensemble d’idées consensuelles.
    La décision d’éteindre la Wikipedia anglophone ne vient pas que de moi – elle a été prise collégialement par de nombreux éditeurs du réseau. Et je la soutiens.
    Comme Kat et le reste du conseil d’administration de la Fondation Wikimedia, je considère de plus en plus la voix publique de Wikipedia et la bonne volonté que les gens ont pour Wikipedia comme une ressource qui doit être utilisée pour le bénéfice du public. Les lecteurs font confiance à Wikipedia parce qu’ils savent que malgré ses erreurs, Wikipedia a le cœur au bon endroit. Wikipedia n’a pas pour but de monétiser leurs visites ou de leur faire croire quoi que ce soit de particulier, ni même de leur vendre un produit. Wikipedia n’a pas de programme secret : elle veut seulement être utile.
    C’est moins vrai pour d’autres sites. La plupart ont des motivations commerciales : leur objectif est de gagner de l’argent. Cela ne signifie pas qu’ils n’ont pas le souhait de rendre le monde meilleur (beaucoup le font), mais que leurs positions et leurs actions doivent être envisagés dans un contexte d’intérêts contradictoires.
    Je nourris l’espoir que, lorsque Wikipedia fermera le 18 janvier, les internautes comprendront que nous le faisons pour nos lecteurs. Nous soutenons le droit de chacun à la liberté d’opinion et à la liberté d’expression. Nous estimons que tout le monde devrait avoir accès à du matériel éducatif pour un large éventail de sujets, même s’ils ne peuvent pas le payer. Nous croyons à un internet libre et ouvert où l’information peut être partagée sans entrave. Nous croyons que des propositions de loi telles que SOPA ou PIPA, ou d’autres lois similaires en cours de discussion à l’intérieur ou à l’extérieur des États-Unis, ne font pas avancer les intérêts du grand public. Vous pourrez prendre connaissance ici d’une liste de très bonnes raisons de vous opposer à SOPA et PIPA, proposée par l’Electronic Frontier Foundation.
    Pourquoi une action globale, et pas limitée aux seuls États-Unis ? Et pourquoi maintenant, si certains législateurs américains semblent adopter une tactique de retrait vis à vis de SOPA ?
    La réalité, à notre sens, c’est que le Congrès ne renoncera pas à SOPA, et que PIPA est toujours en pleine forme. Qui plus est, SOPA et PIPA ne sont que les indicateurs d’un problème bien plus important. Partout dans le monde, nous observons la mise en place de réglementations destinées à combattre le piratage et à réguler internet d’autres manières, avec pour effet de nuire aux libertés numériques. Notre inquiétude ne se limite pas à SOPA et PIPA, qui ne sont que des éléments du problème. Nous voulons que l’internet demeure libre et ouvert, partout dans le monde, et pour tous.
    Le 18 janvier, nous espérons que vous partagerez notre engagement et que vous ferez tout votre possible pour faire entendre votre voix.
    Sue Gardner
  23. nosoucy Member

    En tant que simple internaute , on peut faire quoi de notre coté ?
  24. Anonymous Member

    ne pas aller sur le web? (seulement demain)
  25. nosoucy Member

    • Like Like x 1
  26. Izula Member

    Il a été proposé que ce forum le fasse mais comme selon toute vraisemblance, les gens présents sur ce forum sont surement au courant de SOPA, il a été décidé que non.
    (je préviens juste/anticipe les propositions questions, ce n'est pas négociable)
    • Like Like x 3
  27. Anon_Ergo Member

    Effectivement, j'aurais personnellement trouvé ca un peu inutile. Espérons que les sites opérant un blackout demain feront pencher le débat, dans tous les cas cela fera au moins prendre conscience de la dangerosité de la SOPA aux gens.
  28. Anon_Guy Member

    • Like Like x 1
  29. nosoucy Member

    • Like Like x 1
  30. Roger.Guy Member

    :)

    http://www.lesinrocks.com/inrockstv...-18/article/le-jour-ou-les-lolcats-moururent/
    Le jour où les LOLcats moururent

    le 18 janvier 2012
    à 09:55 - 540 vues
    Le collectif LaughPong a mis en ligne cette chanson pour inciter les internautes américains à contacter leur sénateur et exprimer leur mécontentement face au projet de loi Sopa et Pipa, actuellement en examen au Sénat américain. Plusieurs sites, dont Wikipedia, sont fermés aujourd'hui en signe de protestation contre ce projet.
    • Like Like x 1
  31. lillylou Member

    Facebook fonctionne,
    Tweeter idem,
    ils avaient pas annoncé leurs soutiens anti sopa ? :confused: "on m'aurait menti !!!"
  32. nosoucy Member

    la page française de wiki aussi
  33. Roger.Guy Member


    Même WWP :D
  34. nosoucy Member

    Izula a posté à ce sujet mais je sais plus ou .
  35. Anonymous Member

    Jusqu'à preuve du contraire, non.
    Non plus, seule la partie anglaise et éventuellement la partie italienne devaient être fermée. Pour la partie anglaise j'ai pas vérifié, mais selon les échos, elle doit l'être.
  36. Izula Member

    • Like Like x 1
  37. lillylou Member

    en dehors de Wikipedia..... j'ai pas trouvé grand chose off pour 24h,
    je vais regardé titanic bis.....
    [IMG]

    crédits photo :
    AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE pour lien
    http://www.9news.com/rss/article/24...hip?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

    V"iew of the Costa Concordia on January 14, 2012, after the cruise ship ran aground and keeled over off the Isola del Giglio, last night. Three pe
    ca me faople died and several were missing after the ship with more than 4,000 people on board ran aground sparking chaos as passengers scrambled to get off. The ship was on a cruise in the Mediterranean, leaving from Savona with planned stops in Civitavecchia, Palermo, Cagliari, Palma, Barcelona and Marseille,' the company said."
  38. Vigdis Member

    Tu essaies de faire derailler le plus de threads possible ?
    Tu vois nosoucy ....
    • Like Like x 1
  39. Roger.Guy Member

  40. Roger.Guy Member

    La liste est plus complète ici :
    http://www.france-amerique.com/arti...et_google_font_ecran_noir_pour_protester.html
    Loi antipiratage aux USA: Wikipédia et Google font écran noir pour protester

    12680-12607.main_p.jpg
    AFP
    18 janvier 2012
    Un écran noir et cette phrase: "Imaginez un monde où le savoir ne serait pas libre". Pour protester contre des projets de loi antipiratage à l'étude aux Etats-Unis, la version anglaise de Wikipédia est, ce mercredi, indisponible, tandis que Google masque son logo. Plusieurs dizaines de sites ont imité les deux géants d'internet, à l'image de Reporters sans frontières qui a fermé, pendant 24 heures, la version anglaise de son site, disant "protester au nom de la liberté d'expression en ligne".
    A l'origine de la colère, deux projets de loi présentés au Congrès américain, destinés, selon leurs auteurs, à combattre le piratage en ligne. Le "Stop Online Piracy Act" ou "SOPA" a été déposé à la Chambre des représentants, tandis que son pendant, le "Protect IP Act", rebaptisé "PIPA" est à l'étude au Sénat. Si "SOPA" et "PIPA" bénéficient du soutien d'Hollywood, de l'industrie musicale ou encore de la Chambre de commerce américaine, Wikipédia, Google, Twitter et Yahoo! jugent en revanche que les textes confèreraient le pouvoir aux autorités américaines de faire fermer à leur guise des sites accusés de piratage.
    En décembre, les fondateurs d'eBay, Google, Twitter, Yahoo! et Wikipédia avaient, dans une lettre ouverte, jugé que les propositions de loi "donneraient au gouvernement américain le pouvoir de censurer Internet en utilisant des procédures similaires à celles employées par la Chine, la Malaisie ou l'Iran". En signe de protestation, la page d'accueil de la version anglaise de Google masque son célèbre logo multicolore par un rectangle noir. Et mercredi matin, sur la chaîne américaine NBC, Marissa Mayer, responsable du développement chez Google, a fait part de son "inquiétude quant au piratage. Pour s'attaquer à des sites étrangers voyous, existent des moyens plus efficaces, plus ciblés que ceux qui consistent à réclamer une large censure".
    Jimmy Wales, fondateur de Wikipédia, a lui préféré prendre l'affaire sous l'angle humoristique. "Avertissement aux étudiants! Faites vos devoirs en avance. Wikipédia proteste mercredi contre une mauvaise loi", a-t-il écrit sur Twitter. Wikipédia, qui a fêté le 15 janvier son 11e anniversaire, assure être la plus importante encyclopédie au monde avec plus de 20 millions d'articles en 282 langues.
    NY Tech Meetup, un groupement des professionnels d'internet qui compte 20 000 membres a, de son côté, appelé à manifester mercredi à Manhattan devant les bureaux des sénateurs de New York.
    Ce week-end, la Maison Blanche s'est désolidarisée des projets de loi examinées par le Congrès. "Nous considérons que le piratage sur internet est un grave problème qui nécessite une réponse législative sérieuse, mais nous ne soutiendrons pas une législation qui réduit la liberté d'expression, augmente les risques pour la sécurité cybernétique et sape le dynamisme et le caractère innovant de l'internet mondial", a indiqué la présidence américaine. "Toute tentative de combattre le piratage sur internet doit être exempte du risque de censure d'activités parfaitement légales et ne doit pas entraver l'innovation générée par les entreprises américaines, qu'elles soient grandes ou petites", a encore souligné la Maison Blanche.
    Le patron du géant des médias News Corp, Rupert Murdoch, est, lui, d'un avis contraire, dénonçant sur son compte Twitter les pressions de la "blogosphère", "terrorisant" selon lui "de nombreux sénateurs et représentants qui s'étaient au départ engagés" à soutenir la législation controversée et pourraient du coup faire machine arrière.
    _______________________________________________________________

    Donc en France, RSF aussi.
    • Like Like x 2

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins