Customize

Loi Terrorisme Sacrifier les libertés sous prétexte de lutte contre le terrorisme ? NON !

Discussion in 'Anonymous Pour la Liberté d'Expression' started by berurier, Sep 6, 2014.

  1. berurier Member

    À quoi répond ce projet de loi ?

    Ce projet de loi est destiné à lutter contre l'embrigadement dans des « parcours de radicalisation » terroristes. L'objectif affiché est d'empêcher les gens de rejoindre des zones de combat, ou de se radicaliser sur internet.
    Le gouvernement se défend d'en faire une loi de circonstance, mais se justifie en permanence par les départs de français en Syrie pour rejoindre les groupes djihadistes.



    Est-ce que ce projet de loi est efficace ?

    Non, ce projet de loi est globalement inefficace. Il part du principe que l'embrigadement des apprentis terroristes se fait essentiellement sur Internet.
    Si on ne peut nier qu'Internet soit un mode d'accès à l'information devenu majeur pour l'ensemble de la population, les études montrent que la radicalisation ou l'embrigadement se font beaucoup à l'intérieur des prisons, ou par des réseaux locaux.
    Axer la majorité des mesures de lutte contre l'embrigadement terroriste sur Internet, encore une fois vu comme coupable idéal, est une facilité qui ne résoudra pas les problématiques - bien réelles - de radicalisation. Ce projet de loi est donc avant tout un outil de communication du gouvernement, qui cherche à montrer qu'il agit contre le développement du radicalisme terroriste, sans se préoccuper réellement de l'adéquation aux problèmes réels et de l'efficacité de ces mesures.

    Pour donner un exemple de l'inefficacité de ce projet de loi, l'article 9 qui concerne le blocage de sites Internet est un modèle de mesure de communication : les études montrent que 80% des contenus qui seraient « à bloquer » sont diffusés via des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Youtube etc.). Les techniques de blocage actuelles ne permettent pas de bloquer, sur ce type de sites, un seul contenu, une seule url, une seule vidéo, un seul tweet. Le risque de sur-blocage est extrêmement élevé. On peut donc être sûr que cet article ne sera quasiment jamais mis en œuvre, sous peine de bloquer entièrement des sites parmi les plus fréquentés au monde.



    La porte ouverte à la surveillance administrative sans contrôle judiciaire

    Le projet de loi Terrorisme a une logique générale de contournement du juge, pour laisser à l'administratif (la police) toute liberté d'agir.
    Dans une démocratie, cela pose un problème : la séparation des pouvoirs, le jugement contradictoire avec la possibilité de se défendre, la publicité de la justice, sont des fondements importants de l'État de droit.
    Contourner le juge, c'est faire une loi pour faciliter (renforcer les pouvoirs de la police) la vie des policiers, avec des risques importants pour les libertés publiques.
    La qualité de notre démocratie ne peut être sacrifiée au nom de l'efficacité ou de la rapidité, sans garde-fous et contre-pouvoirs


    L'interdiction de sortie du territoire est-elle respectueuse des libertés individuelles ?

    La restriction de la liberté de circulation d'un individu est une atteinte aux droits fondamentaux qui doit, pour être légitime, être motivée par des raisons graves et explicites.

    Dans ce projet de loi, l'article 1 instaure une possibilité d'interdiction de sortie du territoire pour des personnes, majeures ou mineures, sur lesquelles pèse un soupçon de volonté de rejoindre des théâtres de guerre (sont ici visés principalement les départs vers la Turquie en vue de rejoindre la Syrie ou l'Iraq). On part donc d'un motif extrêmement vague, la supposition de départ sur un théâtre de guerre avec supposition de dangerosité au retour, pour restreindre de façon très ferme (interdiction de sortie du territoire et confiscation de la carte d'identité) la liberté de circulation d'individus sur lesquels ne pèsent que des soupçons d'intention terroriste.

    Cet article est probablement un des plus centraux dans la logique de ce projet de loi : il installe, dès le début du texte, une logique globale de profilage, de suivi de « parcours de radicalisation », de croisement de données, de suspicion.
    En outre, pour déterminer les indices permettant de soupçonner un individu de souhaiter rejoindre un théâtre de guerre laisseront très certainement une grande place au numérique en tant que moyen permettant de décider s'il y a, comme le dit avec beaucoup de flou le texte du projet de loi, « de sérieuses raisons de croire...»


    Pourquoi sortir l'apologie du terrorisme du droit de la presse est-il dangereux ?

    La logique du projet de loi est de considérer qu'il y a un « parcours de radicalisation » et que l'apologie du terrorisme est assimilable à du terrorisme.
    En retirant l'apologie du terrorisme du droit de la presse pour l'insérer dans le code pénal au sein de la définition du terrorisme, il y a une relation de causalité directe qui est faite entre un discours et des actes. Considérer qu'un contenu glorifiant le terrorisme est du terrorisme est dangereux car la frontière entre opinion et apologie, information et propagande, est très floue. Les spécificités du droit de la presse sont faites justement pour agir dans la nuance.

    « L’emploi du terme “apologie” implique une condamnation des opinions et non des actes, ce qui est problématique. Le régime protecteur de la loi de 1881 vise précisément à éviter la pénalisation du délit d’opinion. Des journalistes ou net-citoyens pourraient-ils être poursuivis, sur le fondement du code pénal, pour avoir, par exemple, partagé une vidéo mise en ligne par une organisation terroriste, ou donné la parole à des membres de réseaux terroristes ? » (Reporters sans frontières) Au Royaume-Uni, Scotland Yard prévient que ceux qui visionneront la vidéo de l'exécution de James Foley pourront être arrêtés en vertu des lois antiterroristes.)


    Que veut dire « entreprise terroriste individuelle » ?

    L'objectif de l'article 5 est de créer une incrimination d'«entreprise terroriste individuelle » afin de faire poursuivre des individus isolés selon les mêmes modalités que des groupes terroristes organisés.

    L'article demande qu'un individu regroupe au moins deux infractions parmi une liste, permettant de déterminer qu'il a une volonté de passer à l'acte (terroriste). Parmi ces infractions, la détention de substances dangereuses, le recueil d'informations destinées à passer à l'acte, mais également la consultation de sites provoquant au terrorisme.

    Ces conditions sont si « ouvertes » qu'elles permettent à un grand nombre d'activistes, de citoyens désirant comprendre par eux-mêmes les problèmes de radicalisation politique ou terroristes, etc. d'être concernés par cet article. C'est tout l'activisme radical qui est en passe d'être visé par cet article, avec un volet numérique étendant de façon extrêmement large les possibilités d'incrimination.

    Reposant sur le principe du « loup solitaire » se radicalisant seul, sur internet, l'article 5 combiné aux autres articles du projet de loi Cazeneuve confirme toute la logique de délit d'intention et de suscpicion qui sous-tend tout le projet de loi. Les citoyens sont des suspects, et s'ils valident un nombre minimal d'élément de suspicion, des terroristes potentiels.


    Que penser du blocage des sites Internet ?

    Le projet de loi veut autoriser les services de police à demander aux fournisseurs d'accès internet de bloquer l'accès à certains sites ou contenus sur le web, pour empêcher les internautes résidents en France d'accéder à des contenus qui feraient l'apologie du terrorisme.

    Techniquement, les techniques de blocage sont connues pour être
    • contournables très facilement, par n'importe quel internaute y compris sans connaissances techniques
    • en général difficiles à mettre en œuvre sans risque de surblocage
    Les spécialistes savent et disent tous que le blocage de contenus est une très mauvaise réponse. Les FAI sont très réticents à le mettre en œuvre.
    Pour bloquer efficacement l'accès aux contenus sur le web et sans surblocage, il faudrait mettre en œuvre des techniques de surveillance massive des connexions des internautes.

    Est-ce cela que nous voulons dans une démocratie ?

    Le deuxième élément important concernant le blocage des sites ou contenus Internet est qu'il est fait par une autorité administrative (policière) sans intervention préalable du juge judiciaire.
    La censure de la liberté d'information peut-elle être décidée dans l'opacité par des autorités policières sans procédure judiciaire ? C'est dangereux pour la séparation des pouvoirs (entre pouvoir exécutif et judiciaire), car il n'y a pas de procédure contradictoire, où l'on pourrait se défendre avant la censure. Aussi, parce que la liste des sites bloqués et les raisons pour lesquelles ils seront bloqués restera secrète et sans contrôle démocratique. Ou bien la liste fuitera et deviendra un annuaire, pervertissant le but poursuivi à l'origine.


    Pourquoi s'attaquer à Internet ?

    Internet est d'abord une source d'information, une porte ouverte vers le monde dans son ensemble. Vers le meilleur et vers le pire.
    S'attaquer à Internet c'est ne prendre en compte qu'une partie du problème. C'est une tendance lourdeet récurrente de la part des politiques qui pensent souvent qu'il faut contrôler cet espace de liberté.
    Dans ce projet de loi, Internet est coupable présumé et victime, accusé de favoriser la radicalisation et victime car les mesures proposées sont dangereuses pour l'accès de tous à l'information.


    Combien de contenus seraient concernés par le blocage de sites ?

    D'après l'étude 'impact du projet de loi et les rapports publiés sur le sujet, il n'y aurait en réalité que quelques centaines de sites internet ou de contenus à bloquer chaque année.
    L'argument de la rapidité et de la surcharge des tribunaux pour justifier le recours à une autorité administrative n'est donc pas réellement fondé. La procédure par référés serait plus efficace.
    De plus, connaissant les risques de surblocage, le fait que 80% des contenus visés soient publiés sur des réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Twitter etc) invalide l'argument selon lequel le blocage serait la seule réponse à des hébergeurs inaccessibles autrement.


    Que font dans ce projet de loi des articles concernant le déchiffrement de données et les perquisitions à distance ?

    À la fin du projet de loi Terrorisme, on trouve une série d'articles qui semblent plutôt répondre à des besoins de la police, sans lien exclusif avec le terrorisme et donc sans cohérence réelle avec ce projet de loi. Cela n'empêche pas ces articles d'être eux aussi porteurs de régressions pour nos libertés. Ainsi, l'article 10 et l'article 11 concernent l'ensemble des procédures pénales, pas seulement le terrorisme, et portent atteinte à l'inviolabilité du domicile, de même qu'au secret des sources, en permettant sans autorisation judiciaire spécifique de perquisitionner à distance des équipements informatiques, ou de requérir des personnes pour déchiffrer des données chiffrées.

    Introduits à la fin du projet de loi, ces articles vont toujours plus loin dans le contournement du judiciaire, et donc dans le contrôle des activités des services de police. Sous un prétexte affirmé et réaffirmé d'« efficacité », les garde-fous de la justice se retrouvent repoussés au profit d'une justice « administrative » expéditive et sans contre-pouvoirs.


    Tou⋅te⋅s supect⋅e⋅s ?

    En tant que citoyen·ne·s dans un pays démocratique, nous avons le droit de penser différemment et participer à des manifestations exprimant notre désaccord face à certaines décisions prises par le gouvernement. Cette loi, avant de viser le terrorisme, vise toute personne ayant des idées différentes et/ou radicales ou tout simplement voulant se renseigner sur des mouvements radicaux.
    Ce projet de loi s'attaque aux intentions plutôt qu'aux actes. En tant que citoyen, ma liberté d'information (aller regarder les contenus que je souhaite sur internet pour m'informer, comme un individu responsable), ma liberté de circulation (quitter mon pays sans que les autorités ne préjugent de mes intentions), ma liberté d'expression sont menacées.


    Mais il est important de lutter contre le terrorisme, n'est-ce pas ?

    La question est de savoir ce qui est du terrorisme. La définition du terrorisme est, historiquement et politiquement très complexe et changeante.
    Ce projet de loi ne lutte pas réellement contre le terrorisme, celui qui a lieu au Moyen-Orient par exemple.
    Il prétend empêcher ou ralentir l'incitation au terrorisme, mais met en place des principes et des cadres juridiques qui sont lourds de conséquences pour les libertés publiques et qui ne visent pas le terrorisme en lui-même.
    Nous pensons que l'équilibre entre la protection de la population et les libertés publiques est une chose très délicate. Elle nécessite une réflexion démocratique poussée afin de ne pas céder à l'immédiateté des sujets d'actualité et ne mérite pas d'être votée en urgence.



    Pourquoi une procédure accélérée ?

    Le gouvernement a choisi de faire voter cette loi en procédure accélérée.
    Présentée en conseil des ministres le 9 juillet, votée en commission des lois le 22 juillet (la veille des vacances parlementaires), elle sera discutée lors d'une seule lecture au Parlement, en session extraordinaire début septembre.
    Pourquoi une telle hâte durant l'été ?
    La lutte contre le terrorisme est délicate quand elle implique une restriction des libertés individuelles (de toute la population). Nous ne comprenons pas que le gouvernement ne prenne pas le temps de débattre suffisamment avec les représentants nationaux sur un sujet majeur qui concerne l'État de droit.



    Que pensent les professionnels de la lutte anti-terroriste de ce projet de loi ?

    Le Juge anti-terroriste Marc Trévidic a été auditionné sur le blocage des sites internet par le Conseil national du Numérique. Son avis est très clair :
    • Le projet de loi doit nécessairement préciser les dispositions relatives au magistrat de l’ordre judiciaire nommé par le ministre de la Justice.
    • Le développement de quelques sites djihadistes officiels, servant au recrutement de nouveaux membres, appelle dans l’urgence à un mécanisme de blocage. Mais celui-ci, concernant une dizaine de sites, peut rester dans le cadre de procédures judiciaires.
    • Le filtrage des réseaux sociaux, tâche extrêmement vaste et complexe, semble inefficace et très risqué pour le respect de la liberté d’expression des tiers. (cf. Lire l'audition du juge Trévidic)
    Les sites de terrorisme risquent d'être compliqués à être identifiés comme tels, à la différence des sites pédopornographiques, où l'infraction peut être plus aisément caractérisée. L'appréciation pourrait donc plus facilement être erronnée, subjective. Il reste donc un risque d'atteinte caractérisée à la liberté d'expression. (Christiane Féral-Schul, ancien bâtonnier du Barreau de Paris, co-présidente de la commission droits et libertés à l'âge du numérique à l'Assemblée nationale Lire l'audition de Christiane Féral-Schul)

    Le projet de loi ne prend pas en compte la complexité du phénomène terroriste et de la radicalisation, pour lesquels le rôle d’internet ne doit pas être surestimé (la simple consultation de sites n’est pas la cause du passage à l’acte).
    La prévention de la radicalisation des jeunes nécessite tout un volet de mesures pour l’éducation et la pédagogie des internautes en général (meilleure visibilité du discours des victimes du terrorisme, etc.).
    Le projet de blocage administratif ne se base sur aucune démonstration scientifique ou expériementale sur son utilité et son efficacité. Il faudrait au moins exiger de la loi qu’elle soit expérimentale et qu’elle apporte des outils d’évaluation. (Michel Wievorka, sociologue spécialisé dans le terrorisme Lire l'audition de Michel Wievorka)



    Mais sauver des vies est important !

    « Dans la même veine, aux Etats-unis, vous avez 87 fois plus de chances de mourir par noyade que dans un attentat terroriste et 50 fois plus de chances de mourir en étant frappé par la foudre. Quand aux victimes des bavures policières, elles sont 8 fois plus nombreuses que celles des terroristes, si l’on en croit les chiffres pour 2004 du National Safety Council. Aux Etats-unis, la police tue donc huit fois plus de personnes que ne le font les terroristes – et ces chiffres incluent les morts du 11 septembre 2001! »
    Doit-on renoncer à nos droits les plus fondamentaux pour une mesure dont l’efficacité est plus qu’incertaine ? C’est une mauvaise réponse à un faux problème.



    Comment cela m'affecte-t-il en tant que citoyen·ne ?

    En visant Internet comme moyen de communication, le gouvernement vise tout internaute voulant s'informer. Ce projet de loi nous affecte tou·te·s sans viser pour autant le terrorisme. Avant de parler de sécurité nationale ou de lutte-antiterroriste, cette loi vise à détruire un des pillers de la République, la liberté d'expression et de communication.
    Ce projet de loi n'a aucune disposition qui vise le terrorisme ou qui pourrait l'empêcher, cependant, elle aura un impact décisif sur l'échange de communications et d'information sur Internet. Elle ne vise pas des personnes dangereuses mais des personnes qui liraient des documents considérés comme dangereux et qui serait donc soupçonnés de le devenir. Par délit d'intention, nous ne serons plus capables de nous informer sur ce que le gouvernement aura désigné comme « propagande terroriste ».


    Comment cela m'affecte-t-il en tant que militant·e ?

    Militer est avant tout un acte de pensée. Celui de penser différement et d'agir en fonction. Il requiert de nombreuses heures de lectures et de discussions, des manifestations et autre. Tout·e·s les militant·e·s ne vont pas faire sauter des ponts, cependant il·lle·s seront considéré·e·s comme terroristes à partir du moment où penser différemment sera considéré comme une atteinte à la sécurité de l'État.
    Par l'accusation administrative (et non judiciaire) de l'intention de radicalisation, il y aura un manquement grave au droit à un procès équitable, à la liberté d'expression et de pensée et, surtout, à la démocratie.



    Que peut-on proposer en retour ?

    Il est possible de se faire demander des idées de propositions alternatives à ce projet. Néanmoins le simple respect des droits de l’homme, la séparation des trois pouvoirs, la conformité des différentes législations (ONU, UE, constitution, etc.), et les libertés publiques doivent rester respectées et leur protection ou la défense de ses propres libertés de citoyens ne devrait en soi pas requérir de justification. Les députés et les différents pouvoirs (séparés) sont censés être là pour servir les citoyens, et non l’inverse. Ainsi toute proposition de « lutte contre le terrorisme » alternative respectueuse des droits humains ne devrait être considérée qu’indépendamment du refus de la négation des libertés les plus basiques.


    Le projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme proposé par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve va être présenté à l'Assemblée nationale autour du 17 septembre.
    • Like Like x 2
  2. Roger.Guy Member

  3. Roger.Guy Member

    En plus si tu veux faire con de service ===> si t'as des adeptes du clivage au cul et que tu sais pas comment t'en débarrasser ; tu précise que Massoud aurait été sponsorisé par la France quand l'URSS( RIP) avait envahi l"Afghanistan et Ben Laden par les USA.
    Vu que tout le monde le sait ; ça sera vraiment des buzes (buzz ?)

    Edit ===> même jour à Charlestwon, plus tard
    Je fais plein de fautes d'orthographe et de grammaire
    ('entre autres)
    Je vais éditer
    re edit : idem
    Hier c' était le 9 septembre, à chaque fois je pense à la mort du Cdt Massoud. (je ne sais pas pourquoi).
    2 jours plus tard, c'était les attentats du 11 septembre. (tout cela en 2001, NDLR pour les nouveaux)
    Ca a eu un (petit) retentissement sur ma vie le 11 septembre ; et vous ?
    Ils l'ont assassisner parce qu'ils savaient qu'il allait leur poser des problèmes en (Afghanistan) C'est un hasard
    (sinon, on retombe dans une nouvelle théorie du complot, nannnnnnnnnnnnnn, j'veux pas)

    EDIT
    idem, même jour plus tard ..
    Rien à voir avec la scientologie ; c'est trop sérieux.
  4. Roger.Guy Member

    La surveillance aveugle cela pose des problèmes éthiques un peu partout dans le monde, visiblement :
    cf. : http://www.liberation.fr/monde/2014...ions-d-israel-contre-les-palestiniens_1098358
    Ils ont l'air de savoir de quoi ils parlent.
    En plus c'est clair ; sans ambiguïté.

    Edit
    Il y a eu une réponse semble t-il à ce courrier.
    cf. : http://www.liberation.fr/monde/2014...ien-defendent-leur-unite_1100136?xtor=rss-450
    L'anonymat c'est bien pour se protéger, après je ne sais pas si on peut témoigner uniquement sous couvert d'anonymat.
  5. Roger.Guy Member

    cf. : http://www.framablog.org/index.php/post/2014/09/14/Le-combat-pour-Internet-pour-des-personnes
    cf. : http://craphound.com/littlebrother/download/

    cover-small.jpg

    Visiblement, il n'y a pas que moi (et cela ne date pas d'aujourd'hui) qui pense parfois en terme de Little brother
    (ça évite de faire une fixation sur Big Brother)
  6. Roger.Guy Member

    cf. : https://presumes-terroristes.fr/
    Cela vient de LQDN, entres autres
    Je copie/colle l'article des fois qu'ils soient assimilés à des djihadistes :) et que tout soit bloqué.
    (cela fera un mini effet Streisand ; ça marche très bien avec la scientologie, les mini effets Streisand)

    Au fait, je me demandais, si on fait un coup de Ddos sur un site pro jihad ; on est arrêté par la police et/ou fiché comme " intéressant la sureté de l'état " ????

    Sinon, il vaut mieux consulter l'article directement ; il y a plus de liens.
    exemple :
    contactez vos élus
    http://piphone.lqdn.fr/campaign/call2/PJL_Terrorisme_07-2014
    • Like Like x 1
  7. Roger.Guy Member

    Ça chauffe dans Syria, cf ; http://whyweprotest.net/threads/syria.119839/#post-2484610
    Si on consulte, on se fait confisquer nos papiers d'identité, Nanard ?
    (dingue la France : une loi qui devrait être portée par le ministère de la Justice l'est par le ministère de l'Intérieur)
    M'en fous ; j'ai découpé ma carte d'identité en 4 (véridique ; au cutter en Septembre 2009), devinez pourquoi ?
    Celui qui trouve gagne ;
    2 - un président de la commission des lois sur le dos, en septembre 2008 en compagnie d'un flic (??????) qui observent puis dénigrent un autre flic, de gauche vraisemblablement ....
    3 - une non dissolution en septembre 2009 (R.I.P CNI)
    1 bis- Karachi (voir infra)
    1 - un ...mayday mayday, mayday de Bordeaux, 60 millions de personnes dont ... lancé de Bordeaux en novembre 2007, non suivi d'effet par les danseuses de l'UMP, saboté par les salopes de la gauche plurielle (lol au passage)
    - 4 and C0 pour plus tard ;)
    Edit
    Les dites salopes et danseuses (c'est pareil) qui se demandent après pourquoi des associations Poujadistes de jeunes issus des quartiers se lancent en politique, ( municipales, pour commencer) avec comme projet de relancer le commerce en centre ville (lol au passage) puis se reportent au 2ème tout sur un candidat qui rafle les voix des commerçants neneux avec le même discours (alors que 2 ans auparavant, il défendait bec et ongles l'implantation d'un supermarché Leclerc dans un quartier périphérique. Tout le monde sait, même les commerçants neuneux, qu'un supermarché, ça fait vachement de bien au petit commerce. Dans petit commercant, il y a petit ; le seul truc vrai)

    C'est de la fauuuutte de la crise des subpriiiiiiiiiiiiiimes
    Et mon c.l tu l'a vu ?
    Ceux qui n'ont jamais connu le moyen age, devraient visiter charleville-mézières :D

    Edit
    Sinon, je n'ai rien contre les marchands, façon Braudel.
    http://
    1. www.amazon.fr/La-dynamique-capitalisme-Fernand-Braudel/dp/208121296X
    2. http://www.alternatives-economiques...talisme-fernand-braudel_fr_art_222_25289.html
    3. http://ressources.aunege.fr/nuxeo/s...a325aabe004e/EES_Nan2-004/co/Contenu_211.html
    (cé mon historien préféré :) , avec J. Le Goff et G. Duby)
    Re edit
    Vérifié le 17 septembre 2014
    Rien à changer
  8. Roger.Guy Member

    cf. : http://moreas.blog.lemonde.fr/2014/09/17/quinzieme-loi-antiterroriste/#xtor=RSS-32280322
    _________________________________
    :)

    :D

    [IMG]

    EDIT
    C'est souvent comme cela lorsque des vieux/jeunes, jeunes/vieux apparatchiks s'occupent de la vraie vie des vrais gens.
  9. Icon Member

    Quinzième loi d'exception... Bientôt, l'exception sera la règle.
    Ca va être quoi, le prochain fait divers qui fera sauter le trouillomètre? Et quand aussi? Car si ça se repasse comme en 2002, je ne donne pas cher du résultat!
    (HS je sais, mais depuis l'histoire des islamistes, les types du FN font de l'affichage sauvage pas loin de chez moi. Qui a dit racolage?)

    Ah et petit rappel : http://www.risques.gouv.fr/menaces-terroristes/le-plan-vigipirate
    Toujours en place, juste changé les couleurs par deux logos. Faut dire qu'à force de rester dans le rouge...
    • Like Like x 1
  10. Roger.Guy Member

    On est en plein dans " Minority Report " (je pense plus à la nouvelle qu'au film)
    Probablement l'influence de ce gros c...n de Bauer et son décèlement précoce. Il y a le criminologue
    " cathodique " Raufer aussi.
    Tristes sirs, pauvre France
    (je ne me soumettrai pas ; il y a eu tromperie sur la qualité de la marchandise, relativement à 2012 ; c'est un délit.
    Je ne veux pas revenir en arrière avec le nain et ses copines ; c'était l'enfer)

    Ceci dit avez vous entendu ce con de Lellouche, député UMP, Ciotti ... voulant que soient fichés ou style tous ceux qui se rendaient en Turquie (un million de Français par an :))
    Faisant dans l'appel à la peur en direction de la population ; sales démago ; des fausses couilles de l'UMP.
    Pour la guerre en Irak, à laquelle la Françe n'a pas participé, il brandissait la menace des armes chimiques etc. ... qui était un montage de la CIA.
    Pauvre mec.
    Fabius disant que nous étions .." au bout du fusil" .. : il a envoyé une élue apparatchik de droite de gauche ou d'extrème droite ou d'extrème gauche républicaine ? (kesako ?) qui nage pas trop bien AMHA dans l'Océan Indien (vue qu'elle ne faisait pas partie d'une équipe de nageu(se) (r)s de combats, vu que ce n'est pas la guerre) : une bombe (pas sexuelle) à retardement :eek:
    Ils n'ont qu'à nous distribuer des kalachnikov, nous aussi on sait comment tirer ; on se défendra :p

    PS : J'ai rectifié le copié/collé de l'article qui était merdique

    Sinon, dans nos pauvres pays " à la con " ; on sait que quelqu'un qui entre vivant dans un lieu, vivant, avec des "gens " et qui en sort mort : il y aura une putain d'enquête, menée par des habilités (teigneux de préférence) ou pas (teigneux et mauvais). Pas des tirs à l'arme lourde.
    Ce n'est pas une mutuelle ; c'est une garantie post-mortem (ça te fait une belle jambe:) de ton vivant ; par contre certains sont prévenus)
    En Zone_De_Combat, ça doit changer, ces principes là.
    Je n'ai jamais vécu en zone de combat ; je ne savais que cela pourrait être le cas sur l'hexagone, en 2014.
    Ce n'est pas parce que c'est l'anniversaire de 1914-1918, qu'il faille faire peur à la population : messieurs les élus, représentants de la république : à la tribune de l'assemblée nationale qui plus est ce pas la peine de rajouter ; " devannnnnnnnnt les médiaaaaaaaaaaas "
    Bande de nain de jardin.
    (quoi ?) :
    x égarés arrêtés avec 2 pétoires de poing péraves qui voulaient aller faire le coup de feu en Syrie, ce sont des terroristes ? (des mineurs !!!!)
    Je ne suis pas la mère Michu : cela ne marchera pas avec moi (d'autres aussi)
    Où est la police de proximité (avec un " petit " redoutable en en sport de combat ?)
    Où sont les frangins (pas obligé) ou les voisins ou les copains, les éducateurs de rue qui diront :
    - Toi tu arrêtes tes conneries et toi tu fermes ta gueule.
    Avant que l'antiterrorisme (lol au passage) déboule, sous les caméras, pour faire mouiller la mère Michu et bander le père Michu (qui sont sans le sous et peuvent voter ; subtilité non négligeable)

    Pov'nazes !
    Les CCI ne peuvent " gèrer " la France : quand on est en faillite (soit disant) en ce qui relève de l'économique : on ne s'immiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiisce pas dans les compétences des autres.
    Salut les danseuses.

    C'est quoi cette hyyyyyystoire déconomique ?
    (j'ai bien compris)
    Combien pour des organes humains, tirés de vivant ?
    C'est quoi le prix ?
    Je n'ai pas bien compris.


    L'open source est un missile, nouvel génération (pour les vieux:)) qui fait partie des
    " choooooooooses " qui ne sont pas commercialisables : au décollage.
    Faut prendre les précautions d'usage, avec les cons on sait jamais, d'où batterie de juristes bénévoles qui prouveront que cela relève du domaine publique, avant le délai légal du boutiquier.
    Le boutiquier ne peut vendre des chose qu'il n'a pas inventé, si l'inventeur dit :
    - c'est pour tout le monde.

    Ce qui n'empêche pas qu'il y aura toujours des choses que le boutiquier (c'est un état d'esprit ; Gattaz et ses copines sont dedans) pourront vendre et/ou acheter, en faisant plein de bénéfices, les actionnaires aussi.

    Exemple concret :
    open office s'est substitué, gratuitement pour plein de PME au pack microsoft, payant
    (avec plein d'à coté couteux de la part de chez microsoft, en sus du prix de la licence)
    Cela n' a coulé aucune boite.
    (même pas microsoft :))

    Avec l'open source vous vous faites du pognon.
    Alors vous mêlez pas du "qui relève de la vie de tout les jours"
    Cela ne vous regarde pas.
    Il n'y a que Manu qui s'est perdu là dedans, réalisant que le pouvoir du président de la République Française (qu'il aimerait bien devenir, comme les autres avant lui) , est mince comme une feuille de papier à cigarette
    (c'est pour cela qu'il aboie)
    Si la feuille de papier à cigarette est en titane, elle dure plus longtemps qu'en papier de pate de bois et autres choses , nan ?

    Ce qui m'a troué le cul (qui l'était déjà), c'est que des clampins relevant de la CCI, en viennent à penser qu'ils allaient faire shérif à OK Corral, à propos de choses où ils n'entendaient rien.

    Eclaireur dans les ardennes, ce n'est pas déconnant.
    Les dernières fois les emmerdes sont passés par là ...
    (pas dans les endroits " in " à Paris)

    A ce propos, à OK Corral ; il y avait 2 frères shérifs (un des deux faisant adjoint), Doc Hollyday et un autre?
    nan ?
    (je suis acculturé western à cause de l'ORTF, qui quand j'étais petit, nous passait des films américains:))
    Il y a des versions récentes ; le thème récurrent reste le même.

    Je tape wikipédia, colle et ne changerai rien à ce que je trouverai de l'histoire
    (si cela tombe j'ai encore tout faux:()
    Parole d'homme, je ne truquerai pas, quoi qu'il sorte de chez wikipédia.
    (les fautes si, pour ce qui précède, au mieux)

    Edit
    Ouf, j'ai faux, mais pas complétement :oops:
    cf. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusillade_d'O.K._Corral
    Du bon usage du copié/collé de la bonne foi et autres choses.

    Le rapport avec anonymous ?
    Aucun (si ce n'est que c'est tl;dr)
  11. http://www.20minutes.fr/societe/1445447-20140918-projet-loi-antiterroriste-adopte-assemblee-nationale

    Le projet de loi antiterroriste a été adopté par l'Assemblée nationale.

    LOI - Le texte vise à renforcer l'arsenal antiterroriste afin notamment d'empêcher les départs en Syrie de candidats au djihad...
    L'Assemblée nationale a adopté, ce jeudi matin, le projet de loi antiterroriste porté par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Il viste notamment à renforcer l'arsenal antiterroriste afin notamment d'empêcher les départs en Syrie de candidats au djihad...
    Les députés examinaient ce texte depuis lundi soir dont le but est donc notamment d'empêcher les départs en Syrie de candidats au djihad, dont les autorités craignent qu'ils ne commettent des attentats à leur retour à l'instar de Mehdi Nemmouche. Au moment même où la France s'implique dans une coalition contre l'Etat islamique, le texte, qui veut s'attaquer également au «cyberdjihadisme», a fait l'objet d'un vote consensuel à l'issue des débats.

    Reporters sans Frontières

    L'opposition a ainsi soutenu ce projet au nom «de l'unité nationale contre le terrorisme», selon l'UMP Guillaume Larrivé. Hors de l'hémicycle en revanche, des organisations, comme le Syndicat de la Magistrature (SM) ou Reporters sans Frontières dénoncent des «atteintes aux libertés publiques» par des «mesures dérogatoires» au droit commun.
    >> Analyse: Journaliste, militants, Anonymous inquiets
    Mesure phare du texte, le projet de loi instaure une interdiction administrative de sortie du territoire, matérialisée par la confiscation de la carte d'identité et du passeport. Cette interdiction, d'une durée de six mois renouvelable, sera décidée par le ministre de l'Intérieur «dès lors qu'il existe des raisons sérieuses de croire» que la personne visée «projette des déplacements à l'étranger ayant pour objet la participation à des activités terroristes» ou «sur un théâtre d'opérations de groupements terroristes».
  12. Menthe Moderator

    Pour rappel en France on adore dire qu'Anonymous est un groupe terroriste.
    Source - http://www.numerama.com/magazine/30613-le-blocage-administratif-des-sites-terroristes-approuve-a-l-assemblee.html

    antiterrorisme-sur-le-net-un-projet-de-loi-et-un-cheval-de-troie,M168158.jpg

    Voir les chapitres "Du terrorisme aux Anonymous" et "Cybercriminalité aux contours flous et pratiques".

    Source - http://www.telerama.fr/medias/antiterrorisme-sur-le-net-un-projet-de-loi-et-un-cheval-de-troie,116819.php

    Une fois qu'ils auront fini de se pencher sur la Syrie, on devine qui ils vont essayer de faire passer à la casserole :D
    • Like Like x 2
  13. Roger.Guy Member

    J'aime bien :
    ... enquête sous pseudonyme ...
    Ça veut dire quoi ?
    Un type qui s'infiltre sous pseudo dans un fofo ou un groupe de travail ?
    Si c'était le cas l'été passé, il y en a qui ont appris ce qu'était un VPN, comment crypter ses données (même si on est pas terroriste ça peut servir ; je pense à ceux qui dans l'économique ont des données qui pourraient susciter des convoitises), comment crypter ses mails ...

    Le seul problème, hormis le topo sur la garde à vue (mea culpa:() c'est qu'on y a adjoint des trucs sur : comment se protéger pendant les manifestations ect...
    Je connais les engins ; c'est un coup à être regardé de travers
    (il n'y a pas loin avant de devenir suspect)

    Sinon, si il y avait une taupe, s'était qui ?

    J'ai même pas peur et vous ?

    J'éditerai après ; il y a un ou deux trucs qui suscitent ma curiosité dans ;
    Ils font la cuisine au vin ou pas ?
    (plongé dans une casserole au milieu d'une bonne bouteille de bourgogne, ça peut-être bien. Il faut tout boire avant que ça bout, sinon c'est du gachis :( )

    EDIT
    Difficile de trouver un son de cloche positif relativement à cette 15ème loi
    cf. :http://www.marianne.net/Loi-antiterrorisme-Un-pansement-sur-une-jambe-de-bois_a241460.html
    Surtout en prenant en compte l'avis de personnes qui en connaissent un bout sur la question, indépendamment des sources (journaux, hebdomadaires, blogs ...) ; pas celui de la mère Michu au supermarché ou à la superette.

    :)
    Depuis le temps que je le dis

    Voyez bien, j'avais raison
    Je prends une bagnole ; je pars cette nuit à la cloche de bois et ayé !
    (pour rejoindre l'ASL, pas les djihadistes ; on tombe sous le coup de cette loi, là ou pas ?)

    Tiens cela me fait penser à certains
    Tiens cela me fait penser à certains
    Tiens cela me fait penser à certains
    Nous sommes un certain nombre à en connaitre un bout sur la question, non ?

    ______________________
    14-09-19_-_Projet_de_loi_terrorisme__1_.jpg

    14-09-19_-_Projet_de_loi_terrorisme__2_.jpg

    in http://www.framablog.org/index.php/post/2014/09/19/Geektionnerd-Projet-de-loi-terrorisme-
    • Like Like x 1
  14. Roger.Guy Member

    cf. : http://www.numerama.com/magazine/30618-terrorisme-le-ps-suggere-d-agir-sur-les-donnees-cryptees.html
    Qu'ils nous donnent, alors d'autres moyens pour se protéger des Little Brother ou des Nouveaux Barbouzes (comme les appelle quelqu'un d'autre) qui n'interviennent pas seulement dans le champ de l'espionnage d'entreprise
    Je ne raconte pas ma vie ; je sais de quoi je parle, point barre. Donc des cons pareils qui, par exemple utilisent de tels moyens, pour emmerder quelqu'un qui à fait un signalement auprès des financeurs relativement à de graves dysfonctionnements (pour ne pas dire plus) c'est à dire " alerter " qui de droit, en 2006 ;
    - étaient suffisamment malfaisants et à coté de la plaque pour employer de la caillera, IRl, qui a fort bien pu déraper.
    (les marionnettistes qui voient leurs créatures leur échapper ; dans la réalité humaine, qui ne relève pas toujours du monde de oui-oui, ce n'est pas déconnant)
    D'où mes gueulements de putois relativement à certains décès.
    Je ne lacherai pas l'affaire, n'ayant obtenu aucune réponse qui tienne la route ; surtout par " la bande " qui avait l'air d'être bien à coté de la plaque sur pas mal de choses
    (oeillères idéologico-électorales).
    Quitte à semer un souk innommable au fil du temps.
    De plus quand on se souvient que le ministère de l'intérieur de l'époque et de la suite :) , communiquaiiiiiiiiiiit sur le procès Fourniret, en précisant qu'il en attendait qu'il attire des pédos à Charlestown (in " Le parisien " aux alentours de la mi-juin 2006) : fichue l'embuscade, têtes de noeuds !
  15. Roger.Guy Member

    Moi, je suggère : (vu que le PS suggère et qu'ils n'ont pas franchement l'air plus compétents que moi ; je ne me la pète pas, j'en ai sans doute plus vu qu'eux tous rassemblés, dans la vraie vie, sur ces questions là. Je ne vais pas me rabaisser non plus)
    - de s'incruster via facebook, parce que visiblement (d'après ce que j'ai pu trouver) c'est plutôt le mode opératoire privilégié pour le recrutement par les djihadistes, des " enfants perdus ".
    Bon courage et bonne chance.
    Si besoin est ; nous sommes un certain nombre à avoir, depuis longtemps, crée des comptes facebook zombies pour s'incruster où on ne voulait pas de nous.
    Après, il sera toujours temps de voir si il y a lieu d'agir sur les données cryptées ou de fermer des sites pro-djihad
    Je dis ça, je ne dis rien.

    EDIT
    Parce que, d'une certaine façon, sortir l'artillerie lourde (avec les risques de dégats collatéraux sur la population, en terme que l'on sait, dans les années à venir) là où il convient d'agir à la sarbacane, je ne vois pas trop.
    A part se pavaner en pondant une 16ème loi antiterroriste, qui en précèdera une 17ème et de fait, jouer les éléphants dans un magasin de porcelaine ...
    Ce n'est pas anti PS ; les autres n'ont rien inventé de mieux (hormis les habituels délirants proposant de ficher le million de Michu qui se rend en Turquie tous les ans. Vu la merde dans laquelle ils sont pour gérer de manière efficiente leurs fichiers actuels ; vaut mieux éviter)

    Re edit
    et des cailleras ?
    cf. :
    in http://www.mediapart.fr/journal/int...me-pour-le-combattre-autrement?page_article=3

    Ça s'est à rapprocher des threads sur cosmos, amesys ... :
    in http://www.mediapart.fr/journal/int...me-pour-le-combattre-autrement?page_article=3

    Beh voilà, ils les ont les moyens, les " services " de règler le problème du recrutement des filières djihadistes.
    Il les avaient déjà ; la 15ème loi antiterroisme n'avait probablement pour fonction que d'entériner un état de fait
  16. Roger.Guy Member

    Je le savais que c'était le thread de la mort !
    si tu n'écrit rien, tu as gagné
    :eek:
  17. Menthe Moderator

  18. berurier Member

  19. Roger.Guy Member

    Internet les drones, c'est le diable.
    cf. : http://rue89.nouvelobs.com/2014/10/...rvolent-les-sites-nucleaires-francaise-255780
    Pilote de drones chasseurs de drones ; probablement un métier d'avenir.

  20. Menthe Moderator

    • Like Like x 1
  21. Roger.Guy Member

    La 15ème :(
    cf. : http://www.mediapart.fr/journal/fra...ement-adopte-une-loi-dexception-pour-internet
  22. Roger.Guy Member

    http://www.lemonde.fr/societe/video...pond-au-monde_4520510_3224.html#xtor=RSS-3208
    http://www.dailymotion.com/video/x2...es-le-juge-marc-trevidic-repond-au-monde_news
    Durée : 13:52 | Images : Le Monde.fr / Jean-Guillaume Santi

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins