Customize

Carte de la vidéo surveillance à Paris

Discussion in 'Anonymous Pour la Liberté d'Expression' started by grincheux, Dec 18, 2012.

  1. grincheux Member

    • Like Like x 3
  2. Pinkman Moderator

    Il en manque plein (des caméras) mais l'idée est très intéressante.

    Je me souviens qu'une carte similaire était/est dispo pour New York; avec la possibilité de se faire un itinéraire sans être filmé. J'ai trouvé ça génial.
    • Agree Agree x 2
    • Like Like x 1
    • Like Like x 2
  3. grincheux Member

    C'est un site collaboratif. Il faut se logger pour signaler des caméras.
    • Like Like x 1
  4. Roger.Guy Member

    Faudrait faire aussi une carte des Michu qui surveillent les autres. Avant qu'ils se prennent une balle ...
    • Like Like x 1
  5. C'est une idée à développer ! Vous avez vu le thriller (et en AUCUN CAS documentaire) "aux yeux de tous" ?
    Y'a une affiche de promo pour ce film qui est une carte des caméras de surveillance de paris, je sais pas si c'est un fake mais ça peut être à reprendre pour ce projet.
  6. Anonymous Member

    Ben non c'est vraiment une vraie map des caméras, Nostradamus l'avait prédit : un jour on fera un film pour se faire de la thune en utilisant un thème mainstream et on mettra la vraie carte de surveillance de paris des illuminati, peut être qu'un bon samaritain s'en rendra compte et la publiera sur les internets.
    • Funny Funny x 1
  7. J'ai toujours été con bon... c'est dans ma nature !
  8. Anonymous Member

    Pour reparler cinq minutes sérieusement du sujet, la ville de Paris va utiliser ses mêmes caméras pour se lancer, selon Libé, dans la vidéoverbalisation. Je passe beaucoup de temps à circuler à pied dans Paris et des couillons, en train de faire les cons en voitures, j'en vois, c'est vrai, toutes les dix secondes.

    http://www.liberation.fr/societe/2013/04/02/qu-est-ce-que-la-video-verbalisation_893006
    Pourquoi Paris se lance-t-il dans la vidéoverbalisation ?

    Merci de l'avoir posée Un nouveau système de sanction des infractions au code de la route est testé dans la capitale à partir d'aujourd'hui.
    Par MANON GAUTHIER-FAURE

    Ce mardi, la préfecture de police de Paris commence à expérimenter la vidéoverbalisation dans la capitale. Un nouvel outil de lutte contre les infractions au code de la route, déjà mis en place dans plusieurs villes françaises.
    Comment marche la vidéoverbalisation ?

    A Paris, la vidéoverbalisation s'appuiera sur le réseau de caméras récemment déployé dans le cadre du plan de vidéoprotection pour Paris (PVPP). Concrètement, les fonctionnaires de police «pourront constater la commission d'infractions au code de la route par une surveillance vidéo et verbaliser le contrevenant à distance, sans interception du conducteur», a indiqué la préfecture de police de Paris. Une fois le véhicule photographié, c'est le Centre national de traitement de Rennes (CNT) qui identifiera le propriétaire, éditera un procès verbal et adressera l'avis de contravention au domicile du titulaire de la carte grise.

    Pour l’instant expérimental, le dispositif se concentrera sur les axes parisiens les plus accidentogènes ou qui donnent lieu à une congestion du trafic. Les lieux ciblés sont au nombre de treize et couvrent une large partie de la capitale. Avant une généralisation éventuelle du dispositif à l’été 2013, la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) sera en charge de la vidéo-verbalisation au cours de quatre opérations chaque semaine.
    Quels sont les objectifs ?

    Le premier but de cette expérimentation est de sanctionner plus efficacement les délinquants routiers en relevant les infractions les plus graves au code de la route. Pour six d'entre elles, l'interception du conducteur n'est en effet pas nécessaire. Sont notamment concernés le fait de griller feux ou stops, de rouler dans les voies de bus ou le stationnement gênant (1).

    Le second objectif de la vidéoverbalisation est de fluidifier le trafic routier sur les axes les plus congestionnés et aux horaires les plus chargés, en dissuadant les automobolistes de se garer en double file ou dans des zones gênantes. L’association 40 millions d’automobilistes se dit plutôt favorable à la mesure, avec un bémol: «Les infractions visées par ce dispositif sont indéfendables mais la vidéoverbalisation n'apporte aucune alternative», regrette Pierre Chasseray, son délégué général. Pour pallier le symptôme de la double file, il évoque l'exemple de Calais, qui pratique une politique de stationnement rapide gratuit. Sur les 50 000 places de que compte la ville, seules 615 sont payantes. Toutes bénéficient d'un quart d'heure de gratuité. Ce dispositif est la preuve de la «volonté politique d'aller vers la fluidité du trafic et dans le sens de l'écologie», rappelle Pierre Chasseray.
    Que disent les expériences ?

    La vidéoverbalisation a déjà été expérimentée dans plusieurs villes, comme Aix-en-Provence, Marseille ou encore Saint-Mandé. A Nice, mis en place sur trois zones en novembre 2010, ce dispositif couvre désormais quinze sites. Contrairement au système installé ce mardi à Paris, «la vidéoverbalisation concerne uniquement les infractions de stationnement, pour lutter contre la double file. On n’est pas là pour verbaliser les gens», explique Benoît Kandel, premier adjoint au maire de Nice. D’après un sondage, 67% des habitants se sont déclarés favorables au dispositif. Deux agents postés derrière les caméras sont en charge de la totalité des sites et verbalisent «avec discernement», comme tient à le rappeler Benoît Kandel. Qui estime que la vidéoverbalisation a permis de fluidifier la circulation, d’améliorer la qualité de l’air et de diminuer les accidents, avec 1,3 verbalisation par jour. Pour l’heure, la municipalité ne prévoit pas d’étendre cet outil à d’autres infractions.

    (1) Soit, d'après les formulations officielles: non-respect des signalisations imposant l'arrêt des véhicules, non-respect des vitesses maximales autorisées, non-respect des distances de sécurité entre les véhicules, stationnement gênant, usage des voies et chaussées réservées à certaines catégories de véhicules comme les bus ou les taxis, non-acquittement des péages.
  9. Roger.Guy Member

    T'te facon je m'en tape ; je pilote rien en ce moment. Je video sans surveillance.
  10. Anonymous Member

    Tu promène ton loup sans laisse.
  11. Necro Member

    toutes façon le vidéo surveillance n'empêchera pas le connard d'arracher le sac ou portable et se tirer pépère, mais plutôt à crée des confusion paranoïaque :)
    • Like Like x 1
  12. D'autant plus que la position de l'observateur modifie la situation observée ; il y en a qui vont vivre le cul pincé parce qu'ils savent qu'ils sont filmés. Alors que si il n'y avait pas eu de caméra, ils n'auraient rien commis de répréhensible.
    Souriez vous êtes filmés.

    C'est dans l'air du temps ; les gens font une fête, se filment et regardent ce qu'ils ont filmé, pendant la fête.
    Mise en abyme ...
    [IMG]

    [IMG]

Share This Page

Customize Theme Colors

Close

Choose a color via Color picker or click the predefined style names!

Primary Color :

Secondary Color :
Predefined Skins